La mécanique du cœur

04/03/2017

Vietnam & Cambodge / février 2017

 

 

La brise légère semble pourtant, oublier un temps, la pollution de Phnom Penh,


Et raviver de son souffle les braises des aventures à venir.


Au dessus de la ville, siroter un Mai Tai, mais un pincement de peine,


Et penser à la générosité, la liberté offerte. Comment ne pas se dire :


On va vendu Titine.

 

 



 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload