photos.png
articles.png
itinéraire_moto.png
gastronomie.png

Nos bons plans en Corée du Sud

SE DEPLACER

 

Nous avons acheté chacun (on ne peut pas se la prêter dans les transports) une carte cash bee et nous vous la conseillons! Il y a une carte équivalente mais vendue dans d'autres magasins : la carte T-money

Ces cartes sont très pratiques, il suffit de les charger avec du cash sur une borne ou dans un 7-eleven pour la cash bee.

Vous paierez un peu moins cher certains déplacements mais surtout, pas besoin d'avoir de monnaie pour le bus, de faire la queue pour acheter un ticket de métro! 

Vous pourrez même payer avec votre carte dans les 7-eleven, lotte-mart...

Que vous preniez le taxi ou le bus, un conseil, préparer votre adresse de destination sur un papier ou votre téléphone écrite en coréen. Si vous pouvez la placer sur une carte (avec noms en coréen), c'est encore mieux.

Vous pouvez jeter un œil à notre itinéraire ici.

 
Visiter

Lire. Ne soyez pas surpris des orthographes fluctuants. La romanisation des caractères coréens de 1984 a été réformée en 2000, et parfois deux romanisations pour un même mot coexistent encore. Par exemple, Pusan et Busan désignent la même ville.

Pays de la randonnée. Venez bien équipé pour marcher. Des bâtons de marche pour gravir les nombreuses - très nombreuses - marches ne sont pas superflus. Même en plein cœur de Séoul, de belles randonnées vous attendent!

Méfiez-vous... Les coréens sont gentils! Si au premier abord certains coréens peuvent vous sembler froids ou trop directs, c'est souvent par gêne de devoir s'exprimer en anglais, ou par pudeur. Mais continuez à être souriants, avenants et vous vous rendrez compte que vous tombez sans arrêt sur des gens vraiment gentils. Simplement gentils. On a même écrit un article là-dessus!

En trois semaines. Nous sommes partis du sud à Jeju-Do jusqu'à Seoul au Nord (voir la page Itinéraire).

Nous sommes assez contents dans l'ensemble de notre itinéraire, mais même si nous avons apprécié certains endroits, à refaire à la même période, nous sacrifierions la visite de l'île de Jeju-Do pour consacrer plus de temps aux autres endroits. Ou alors, nous aurions plutôt visité d'autres lieux comme le parc de Sokcho au nord par exemple.

 
 
Se loger 

En dehors de Séoul, et même à Séoul à la période où nous étions (fin avril), il est tout à fait possible de se rendre directement à une guesthouse, visiter et négocier le prix (cela n'a pas choqué, à la différence de ce qui peut se passer au Japon).

Pour plus d'information, allez directement sur la région qui vous intéresse (cf. ci-dessous).

 
Manger

Voilà une activité très importante en Corée! Attention, c'est parfois très relevé. Il ne faut pas hésiter à commander en montrant du doigt, en observant ce que font les habitués car les menus ne sont souvent pas traduits dans les restaurants les plus authentiques! Mais c'est bon, oui c'est bon. Bonne aventure culinaire!

Pour plus de détails, rendez- vous à la page consacrée à la cuisine du pays.

 
Par LIEUX
 
Busan (2,5 jours)

Première ville du sud de la Corée du Sud, ville maritime disposant d'un grand port international (nous sommes d'ailleurs arrivés par ferry de Fukuoka au Japon), c'est le Marseille du coin. Moins mondialisée que Séoul, tout en relief (ça grimpe pas mal), Busan vaut le détour. Nous avons eu une météo peu clémente, mais avons néanmoins beaucoup apprécié de découvrir cette ville.

Se loger, se déplacer :

Busan se visite bien en bus, le quartier de la gare offre donc le double avantage d'être proche de nombreux centre d'intérêts, et proche des moyens de transport (bus, trains, taxis...). Les taxis ne sont pas très chers surtout si vous ne voyagez pas seul. Ici une carte pour donner une idée. Nous n'avons passé que deux jours plein à Busan et n'avons pas fait tous les points d'intérêt placés sur la carte. Etant donné la météo, nous ne sommes pas allés à la plage par exemple.

Le quartier de notre guesthouse, Bangsasi guesthouse (mal située sur les sites de résa), vaut à lui seul le détour.Perché dans les collines, traversé par de multiples escalier abrupts, il offre de superbes vues sur la ville. La gérante était très sympa et serviable mais il faut aimer monter des marches et vous trouverez peut-être un meilleur rapport qualité-prix.

Deux jours fin avril :

Nous avons fait le choix de rester concentrés sur le cœur de la ville, les plages offrant peu d'intérêt en cette saison et disposant de peu de temps. Une exception tout de même : le 16 avril au temple de Samgwamsa avait lieu  la fête des lanternes (demander des renseignements à l'office de tourisme ou à votre logeur).

Ne ratez pas Gamcheon (cultural village), se perdre dans les ruelles et se laisser surprendre par les œuvres est très agréable et si vous avez plus de chance que nous, le brouillard vous épargnera et vous pourrez profiter des superbes panoramas!

Une balade dans les différents marchés, de jour comme de nuit est vivement conseillée, c'est là qu'il faut manger!

Manger : dans les marchés, notamment marché aux poissons (Jagalchi) , pour les aventuriers : sahimi de poulpes! 

Un coup d’œil aux photos!

Jeju-Do (3 jours)

Petite île volcanique au sud de la Corée, connue pour le Mont Hallasan, plus haut sommet du pays, les falaises du Sud, les maisons traditionnelles et le cochon noir !

 

Nous étions à Jeju-do autour du 20 avril, essentiellement pour l'ascension du Mont Hallasan. Si nous en gardons tout de même un bon souvenir, objectivement la difficulté de la grimpette n'est pas compensée par la beauté des paysages. Peut-être que cela vaut plus le coup en mai avec du beau temps et les azalées royales en fleurs.

 

Nous avons ensuite visité la ville de Jeju qui est intéressante (notamment le parc de la légende des trois demi-dieux) puis avons pris la direction de l'est (une alternative classique est de se rendre au sud à Seoqwipo et visiter la ville, la côte sauvage, falaises et cascades).

Sur la route vers la côte est, il y a Seongeup et ses maisons traditionnelles en pierres volcaniques où nous avons dégusté du délicieux cochon noir, spécialité de la région. 

Seongsan, la côte sauvage est charmante, et l'ascension de la colline sur la presqu'île offre de jolies vues.

En retournant vers Jeju, il y a une grotte célèbre mais que nous avons trouvé assez décevante.

 

Un coup d’œil aux photos!

Gyeongju (4 jours)

Ancienne capitale de la Corée, Gyeongju vaut vraiment le détour pour découvrir l'histoire de ce pays, et il y fait vraiment bon vivre !

Se loger, se déplacer :

Nous avons négocié une auberge directement sur place, Chacharang guesthouse, à côté du Parc des Tumuli, 60000 la nuit pour une chambre avec deux lits superposés (4 personnes en tout).

Bien placé et on peut louer des vélos (et on peut étendre le linge sur le toit). On recommande.

Manger :

Nous vous conseillons bien sûr les marchés, notamment le marché de nuit (lire l'article ), et de manière surprenante, le buffet à volonté (rue jinhyeon-ro 1-gil) en face du temple de Bulguksa est typique, bon et pas cher (mais ça vaut aussi le coup de pique-niquer dans le parc).

Visiter :

Parc des Tumuli ( le payant vaut le coup) pour une plongée dans l'histoire du pays.

 

Balade à vélo dans la ville (on peut aller jusqu'au lac où il y a des activités pour les enfants), nous avons eu la chance de profiter de la floraison des pruniers. De nombreuses possibilités de randonnées, notamment pour découvrir les bouddhas gravés dans la roche.

 

Temple de Bulguksa : à une heure de bus du centre. Énormément de monde le weekend, les familles pique-niquent, ce qui donne une atmosphère très sympathique et familiale mais à déconseiller si vous voulez éviter la foule.

A trois quarts d'heure de marches (le pluriel est voulu!), : la grotte de Seokguram, pour découvrir une superbe statue de Bouddha taillée dans la pierre (entrée payante mais cela vaut le coup!).

 

Un coup d’œil aux photos!

Danyang (3 jours)

Au centre de la Corée, un petit bol d'air montagnard de nature​!

Se loger, se déplacer :

Superbe guesthouse Us on earth. L'étage pour quatre personnes était parfait. Superbe terrasse avec vue sur les montagnes et une hôte aux petits soins. 

Pour se déplacer, le bus! Attention bus locaux et bus régionaux n'ont pas le même bureau d'information et les régionaux n'acceptent pas tous la carte cashbee.

Visiter :

Temple de Guin-sa. Impressionnant, perché dans la montagne, et il intéressant de découvrir la vie de village des moines (hommes et femmes).

 

Randonnée des deux pics. Nous nous rendons en bus au point de départ. Très belle ballade et bien sûr des marches !

 

Stone gate et temple sur les trois pierres dans la rivière (s'y rendre en bus).

 

Pour les fans d'équipement de randonnées : on a profité des soldes dans les magasins spécialisés (n'oublions pas que la Corée du Sud est LE pays de la rando).

Manger : 

et boire ! C'est ici que nous avons goûté le Makgeolli (lire l'article). Très bon restaurant de mandu (raviolis coréens) et gérants trop gentils (lire l'article). Il est dans le marché, un présentoir devant le restaurant.

 

Un coup d’œil aux photos!

Seoul (7 jours)

Se loger, se déplacer :

On négocie une guesthouse près du Mont NamSam. Aroha guesthouse.

Nous avons préféré une autre guesthouse que nous avons rejoins après le départ de nos amis dans le quartier de Myeong-dong : Seoul Myeong-dong stay. Les chambres étaient spacieuses, la pièce commune et la terrasse très agréables. Mais difficile de cuisiner en dehors du barbecue (très bon souvenir d'une soirée coréo-franco-japonaise!) Le quartier de Myeong-dong est commercial mais très vivant. A faire.

Pour se déplacer, la carte cashbee est très pratique pour prendre le métro.

 

Visiter, manger : lire l'article.

 

Un coup d’œil aux photos!