bons plans.png
itinéraire_moto.png
photos.png

Articles sur le Japon

15 Sep 2019

Ce matin, pour une fois, je me lève avant tout le monde. Un saut au konbini du coin pour m'acheter une canette de café au lait chaud et des croquettes de poulet; je pars en balade sur mon petit vélo rouge. Je me perds dans les ruelles du hameau de l'autre côté des champs, et passe à côté de la plantation de fraises (ichigo).

Je ne sais pas où aller, du coup je vise le sommet de la colline, de ma petite expérience, je devine que...

15 Sep 2019

Episode précédent

Évidemment je dois me déchausser dans le hall et enfiler des petits chaussons, j’ai l’impression d’être un enfant arrivant dans sa nouvelle école. Chieko-san m’accompagne jusque dans la salle des professeurs. Je rencontre Mori-sensei, et discute avec l’enseignante d’anglais. Lorsque Chieko-san me sent suffisamment à l’aise, elle prend congé. Je suis sagement Mori-sensei, qui m’accompagne jusque dans ma classe.

...

8 Sep 2019

Episode précédent (important pour comprendre celui-ci)

Peko peko, je suis mort de faim après la visite du sanctuaire de Munakata taisha. Je trouve un restaurant qui a l'air assez sympathique. Il est 14h, il ferme à 14h. Un signe de tête et un sourire désolé, on me précise que ce sera partout pareil.

Très bien. Je vais rentrer directement, je mangerai des œufs, il y en a des tonnes. Je m'éloigne du parking du temple, je ne pense...

Episode précédent

Mes hôtes étant partis visiter la mère de Chieko, je suis libre entre 9h et 18h, heures des ballades de Gonchan, j'ai choisi de visiter le temple shintoïste le plus célèbre de la région, Munakata Taisha, classé au patrimoine mondiale de l'UNESCO, excusez moi du peu.

Alors, j'ai le choix entre mon petit vélo rouge, pas trop pratique pour faire beaucoup de route, le bus (les bus plutôt, d'après Google je dois e...

25 Aug 2019

Episode précédent

Dans mon petit jardin à Vallauris, les pousses de bambous (takenoko : litt. enfant de bambous), portaient mieux leur nom, toutes petites pousses de l'épaisseur de trois doigts... Ici elles font l'épaisseur de ma cuisse et il me faut un bon coup de pioche à tête plate pour les déterrer, ou plutôt les couper à cinq centimètres en dessous de la terre environ.

C'est agréable, je fais mon petit marché, au frais, dan...

15 Aug 2019

Moi, pour ma chienne, j'avais un jardin, et une partie commune, où elle pouvait faire son petit tour. Elle n'avait besoin de personne. Des petites boules sèches qui n'embêtaient personne. Oui, il y a bien une fois où elle avait bu trop d'eau de mer, et avait traversé toute la plage en se laissant aller sur les serviettes des touristes...

Je l'aimais bien ma p'tite chienne.

Bon, si je m'y prends bien, ça devrait bien se passer,...

10 Apr 2019

Ceux nés dans les années 80 connaissent peut-être le manga ci-dessus. En tout cas, dans notre inconscient, il a contribué à l'excitation d'aller manger au Japon. Depuis notre plus tendre enfance, et jusqu'à aujourd'hui, nous voyons nos héros se régaler de plats japonais, et impossible d'y goûter...

Donc les petits bars un peu crasseux, ça existe aussi à Nagasaki. Ici pas de chichi, la serveuse, ancienne groupie d'un groupe de rock underground, semble un peu surprise de nous voir débarquer dans ce bar d'habitués. Mais les visages portent vite un sourire lorsqu'on demande à boire du saké ! Le verre, rempli un peu plus qu'à ras-bord, est déposé dans le petit socle carré en bois, qui assure qu'aucune goutte ne sera perdue.

Le...

Le grand maître sushi nous rappelle à nos responsabilités. Il faut choisir. Nous venons à peine de les rencontrer, de les adorer, et il faut choisir, mais choisir c'est éliminé, c'est renoncé.  C'est un moment terrible, qui vous marque pour une vie, et peut-être un peu plus, l'heure du dernier sushi, lequel allez-vous invoquer à nouveau, tel un nécromancien cruel, il nous invite à faire ressusciter un proche, m...

On était comme à la maison dans notre petite villa traditionnelle, mais il faut bien partir, laisser la douce Onomichi et prendre la route, la mer, enfin les ponts pour continuer le voyage.

Le soleil se réveille à peine que nous enfourchons nos vélos, après un bon petit-déj, pour débuter notre aventure. De la préfecture d'Hiroshima dans la région du Chûgoku , nous rejoindrons la ville d'Imabari dans la grande île et région du S...

26 May 2017

Japon / Kyushu / avril 2017

« Regarder les fleurs », cela pourrait être une expression pour se moquer de l'oisiveté de quelqu'un, du genre : « quand vas-tu arrêter de te tourner les pouces et regarder les fleurs ?? »
Mais ne vous laissez pas tromper, comme disait l'autre, il y a « regarder les fleurs » et « regarder les fleurs » !
Hana signifiant fleur et mi étant le radical du verbe « re...

4 May 2017

Japon / Kanto / Tokyo / Ueno/ 15 mars 2017

First of all, a word in english to thank Mister Yasumi Shiga and Mister Kensaku Kitahara for their warm welcome.

Shiga  san, Kitaharasa san, ontoni arigatou gozaimasu!

We are very gratefull, they were very nice, they spent so much time with us and thanks to them, the visit was very interesting.

We almost wanted to be students once more to be able to study in this high school!

I'm sor...

6 Apr 2017

Cambodge / Kep, Kampot & Koh Tonsay / mars 2017

Japon / Shikoku / Okunoshima / avril 2017

Petit retour au Cambodge, à Kep plus exactement. Avant le lapin, les crabes! L'effervescence du petit marché collé à la mer est entraînante, même si nous ne sommes pas les seuls touristes, le marché est authentique. Pouvoir acheter ses crabes, tout juste pêchés, auprès des pêcheurs puis les faire préparer au "coin cuisine" du marché nous pl...

30 Mar 2017

Le parquet craque sous nos pieds lorsque nous parcourons le couloir extérieur qui dessert les différentes pièces. Nous nous asseyons sur les tatamis en fibre de bambous pour glisser nos jambes sous le kotastu* [= table chauffante]. Ce dernier est vite devenu notre meilleur ami car cette maison traditionnelle a tout de même un défaut : l'isolation! Heureusement, nos futons sont fuka-fuka* [= moelleux] et pourvus de nombreus...

Please reload